Mythomane : Personne ayant une tendance plus ou moins volontaire et consciente aux mensonges et à la création de récits imaginaires.

N'avez vous jamais rêvé d'être quelqu'un d'autre ?
"Je suis mytho" vous permet de vous imaginer une autre vie et d'inventer des choses que vous n'avez jamais faites
ou que vous n'oseriez pas faire.
Jetez vous à l'eau et laissez libre cours à votre imagination.
Le 04/02/2019 à 18:59
Salut ! C'est John-Kay Le Guen, de Brest.
Mal foutu en ce moment. Pas trop la pêche. Mais je me suis mis à enseigner l'espagnol, car cela risque de devenir sous peu la langue la plus parlée des USA. C'est pas du flan !

Répétez après moi :

Casa : maison.

Coche : voiture.

Païs : pays.

Coche de sportio : voiture de sport.

Mama a préparado une poco de choucroutta : la mère a préparé un peu de choucroute.

El routa por aller au mausoléo del Senoir Francisco Franco Bahamontes por favor ? : La route pour se rendre au mausolée de Monsieur Francisco France Bahamontes svp ?

Por favor, el terrino d'aviacion dés nazis germanicos ? : SVP, le terrain d'aviation des nazis allemands ?

 

Le 29/01/2019 à 15:27
Bonjour, la boulangerie est ouverte le samedi à ivry sur seine

 

Le 28/01/2019 à 18:57
J'étais au bistro et j'ai vu le fils caché de Staline ! Un mec avec une belle moustache. Il buvait de la vodka. J'ai lancé une conversation. J'ai su qu'il était né en 1952 (Staline est mort en 1953). On a parlé un peu politique et il m'a dit qu'il avait été permanent au PCF durant sa période active.
Je lui ai demandé où il était né. Il m'a dit à Brest. Brest, en Belarus bien sûr ! Je lui ai demandé où il avait été en vacances pour être si noir. Il m'a répondu qu'il a été en décembre sur la tombe de Johnny à St Barth.
La conversation s'est arrêté là car le patron a appelé pour un coup de fil un monsieur Traoré. J'ai ainsi su son faux nom.
Tout colle !!!

 

Le 27/01/2019 à 11:47
Bonjour !

C'est John-Sylvester, de Brest.

Ma femme et moi allons partir chez notre fils et notre belle-fille dans quelques instants. Ca ne va pas dans le ménage. L'aspirateur est tombé en panne.

 

Le 21/01/2019 à 16:03
Toute ressemblance avec la réalité n'est pas forcément fortuite.

Le héros.

Le bar ouvrit ses portes comme d'habitude à 9h00. Les habitués : B. et son coeur défaillant, C. et ses problèmes au cerveau, G. et R. avec leurs histoires de mer et de chevaux. JP et ses vieux souvenirs de guerre.

La grande D. était de service. Belle mais pas trop; grande, mince et athlétique.

"Y'a plus d'café ! En fait, y'a plus rien à boire ! Si, de l'eau. Et je peux faire du kir".

"Mais que se passe-t-il donc ?" osa B.

"Mamie a oublié de passer la commande ! En retraite la vieille !"

Les habitués émirent des grognements, des cris. Plus de café ?! Mais qu'est ce que ça signifiait ?
Soudain, la porte s'ouvrit. Alfred fit son entrée.

"Et ben ben y'fait pas pas cha... chaud !"

C. répondit : "T'as de la chance, il y a à boire pour toi !"

"Un... un kir ! Dans un grand grand ve... verre".

La grande D. le servit.

"Mais mais... c'est de la mû... mûre ! Pas du cassis !"

"Y'a plus de cassis ! Y'a que ça !"

Alfred devint encore plus rouge qu'il ne l'était d'habitude. Il arracha son blouson et sa chemise. Une combinaison bleue et une cape rouge apparurent. Un écusson jaune frappé d'un grand K orné la combinaison.

"Kirman !!! Kirman, c'est Alfred !" s'exclama la clientèle.

"Do... donne-moi de l'argent ! Je vais fai... faire les courses à la supérette !"

Un tonnerre d'applaudissements envahit le bar. Kirman venait de sauver la matinée.

 

Le 18/01/2019 à 18:27
Bonsoir.

Je vais faire éditer un recueil d'insultes pour les racistes, les sales types; bref, les rebus de l'Humanité.
Voici un bref extrait qui, j'espère, incitera les dégénérés à acheter mon ouvrage.

Un homosexuel (du classique) : Pédé, tarlouze, lopette, tata...

Un israélite : Youpin, sale juif, sous-homme...

Un asiatique d'Extrême-Orient : rien ne vaut le très classique "Face de citron" !

Une personne d'origine africaine : Banania, négro, sale nègre, mal-peint...

Un individu d'origine maghrébine et proche-orientale : bicot, bougnoul...

J'espère que mon ouvrage connaitra un franc succès et sera au programme de l'Education Nationale afin d'instruire nos bambins.

 

Le 16/01/2019 à 18:54
Bonsoir.

Je suis actuellement au large de Brest (6 kms) dans les profondeurs marines (7800 mètres). Mon scaphandre autonome ne présente aucun disfonctionnement. Il va falloir que je change bientôt la pile de ma lampe de poche car elle semble faiblir.

Me voici à proximité du galion espagnol coulé en 1941 par un sous-marin italien. J’y entre par une porte de secours encore intacte sous la ligne de flottaison. Les merveilles que je découvre sont sans limites !!! Des coffres IKEA remplis de pièces d’or ! Des rubis ! Des verres en pyrex !!! … Un grand coffre !!! Nom de Zeus ! 500 lots de jeux à gratter Goal !!!
Vite ! Mon Polaroïd ! Si je n’ai pas de photos, nul ne me croira.

 

Le 11/01/2019 à 11:02
Titi entamait sa première tartine beurre-moutarde avec son café au lait quand sa mère, Raymonde Jussieu, entra dans la cuisine.

« Tiens Titi, le facteur vient de passer. T’as reçu ta feuille de pension d’invalidité. Moins
30 € ce mois-ci par rapport au mois dernier ! Tout ça, c’est encore la faute du Gouvernement ! Tu vas bientôt finir par toucher ce qu’ils te versaient il y a 29 ans si ça continue ! »

« Moins 30 € ?! Heeeeuuugrrrrr… Je vais appeler mes copains ; ils vont régler leur compte à tous ces cons. Batman ! Superman ! Hulk ! Capitaine Flam ! Dark Va… »

« Titi, ça suffit ! Prend tes cachets ! Ca va pas recommencer… Aaaaah ! Ton Spiderman vient de laisser des traces sur les carreaux de ma chambre !!! »

 

Le 05/01/2019 à 08:11
Toc toc toc !!!

Yvette Lebas se demanda qui pouvait bien frapper si tard. Il était 22h30 et la vieille dame était au lit depuis 21h00. Elle suivait sur la chaine WM28 « La nuit des héros ». Une série de films avec Vince Diesel, Steven Seagal, Jacky Chan…
Yvette Lebas mit son haut et descendit.

« Qui est là ?! »

« Ouvre ta porte, la Vieille ; où les démons viendront te manger ! »

« Mais enfin, qu’est ce que c’est ?! »

« C’est Halloween ! Donne-nous des bonbons où Gargamel viendra te faire des misères ! »

« C’est curieux ! Vous avez les mêmes voix que mes fils, Didier et Jean-Jacques ! »

« Mais non ! Nous c’est … David et Jonathan ! Nous sommes des petits enfants ! Ouvre cette porte et refile ton fric ou on t’envoie Columbo pour t’emmerder tout la nuit ! Vieille peau ! »

« Je n’ouvrirai pas ! »

Yvette Lebas entendit les deux personnes parler, puis s’éloigner de sa petite maison. Elle grimpa à l’étage quatre à quatre, s’empara du fusil de chasse de son défunt mari. Puis elle alla aux WC, ouvrit la petite fenêtre et tira comme des lapins les deux individus. Ils s’écoulèrent une balle dans le dos.

Yvette appela la police immédiatement. Un inspecteur et trois gendarmes arrivèrent dix minutes après sur les lieux. Ils étaient accompagnés d’un stagiaire américain.

« Inspecteur Crésus Dufisque, Madame. Je vous présente le lieutenant Columbo ; un américain qui apprend comment travaille la police française ».

« Enchanté, M’dame. Excusez mon mauvais français. Nous avons vu deux cadavres en arrivant à 30 mètres de votre charmante petite maison. Comme ma femme aimerait avoir une telle demeure, M’dame. Mais avec mon salaire de policier, ce n’est pas possible. Mais mon p’tit cousin, qui travaille dans un casino à Las Vegas gagne beaucoup mieux sa vie que moi ! Ooooh ! J’ai fait tomber ma cendre de cigare sur ce joli paillasson ! « Petite est notre maison mais grand est notre cœur ! » Quelle jolie citation, M’Dame ! »

 

Le 01/01/2019 à 15:30
Jean-Erwan, Jean-Yann et Jeanne-Nolwenn vous souhaitent une bonne santé en 2019 ! Le reste suivra.

Sale début d'année pour le commissaire Maigrelet.

Il était 0h11 ce 1er janvier quand le téléphone sonna chez Maigrelet. Les convives venaient juste de terminer les embrassades. Et Maigrelet de vider sa troisième bouteille de Muscadet.

"Allo ? Patron ? C'est Janvier ! Meilleurs voeux !"

"A toi aussi" répondit Maigrelet tout en cassant sa pipe.

"Patron, il faut que vous veniez. Un crime atroce chez le sénateur Roupillon."

Maigrelet se raidit. Roupillon était le cousin-germain du cuisinier de l'Elysée. Pas question d'envoyer Janvier paitre.

"L'adresse !!!"

"19 avenue général Massu... héhéhé... Massu... Roupillon... Patron !!! héhé..."

"C'est fini, oui ?!!! Assure-toi plutôt qu'il y a du champagne dans l'appartement; qu'on arrose quand même la nouvelle année."

Maigrelet quitta ses invités et fonça chez le sénateur. Il y trouva Janvier, l'inspecteur Juin (cousin du Maréchal) et trois agents de ville.

"Un corps sans tête dans les WC, patron. C'est Ernest la cambriole qui nous a prévenu. Il nous a assuré qu'il ne travaillait pas; juste une envie de chier."

L'inspecteur Juin montra le chemin au commissaire.

"Voilà le cadavre, commissaire. Plus de tête. Et personne dans la maison. On dirait bien que la dame allait sortir. Joli ensemble, collier de perles, sac à main en peau de caille..."

"Bon sang, Juin ! Ca fait quatre ans que tu es passé inspecteur et tu régresses d'année en année ! Il est notoire que le sénateur Roupillon était célibataire et sortait en java travesti !!! D'ailleurs, tu vois bien, si tu es un tantinet observateur, que le sénateur allait quitter les lieux en sabots. C'était la seule façon pour lui de se faire entendre au Sénat !".
<<- Page Précédente
Page 2 / 318
Page Suivante ->>
Aller à la page