Mythomane : Personne ayant une tendance plus ou moins volontaire et consciente aux mensonges et à la création de récits imaginaires.

N'avez vous jamais rêvé d'être quelqu'un d'autre ?
"Je suis mytho" vous permet de vous imaginer une autre vie et d'inventer des choses que vous n'avez jamais faites
ou que vous n'oseriez pas faire.
Jetez vous à l'eau et laissez libre cours à votre imagination.
Le 14/03/2019 à 15:54
Je pense que Bruno Le Maire ferait un excellent premier ministre.
"Le gouvernement Le Maire I", aurait de la gueule, j'en suis sûr !
En revanche, ça se gâterait forcément en cas de remaniement...

 

Le 11/03/2019 à 11:55
Devinette de Mr Jean-Ronan Kervelennec.

En octobre, je suis tracto-pelle.

En novembre, je suis tartiné sur des biscottes.

En décembre, je me transforme en canapé convertible.

Que suis-Je ?

 

Le 10/03/2019 à 15:32
L’archipel des iles Bongas.

Archipel de l’Océan Antarctique; composé de la Grande-Bongas (28 km2- 9 habitants) et la Petite-Bongas (3 km2 – 842 habitants), il bénéficie d’un microclimat (26° en hiver – 41° en été). La flore est composée essentiellement d’arbres à miche (variante de l’arbre à pain) et de gazon synthétique. Les iles sont peuplées d’ovins carnivores et d’humains. Culture de la betterave (fameuse salade de betterave à l’écrevard). Pêche.
Précipitations sous forme de tempêtes de neige et de glace 4 jours par an.
La population des Bongas, les bongas, est particulièrement fière et indépendante. Les USA et le Japon tentèrent de s’y implanter durant la Seconde Guerre Mondiale. Les bongas lancèrent des sorts à leurs agresseurs, provoquant une hécatombe (neuf sous-marins, trois porte-avions, quatre-vingt-dix-sept avions et seize cuirassés en firent les frais).
Très hostiles à la présence d’étrangers dans l’archipel donc, les bongas tolèrent cependant la présence de Monsieur Azvakarian et de sa famille, marchand arménien qui a ouvert une supérette dans la capitale, Takanoté. On y trouve des produits de base (farine, œufs, jambon, rasoirs jetables et clés USB). Comme il n’y a pas de monnaie sur les iles, Monsieur Azvakarian est payé en écrevard séché, qu’il revend ensuite en Nouvelle-Zélande.
Le roi des bongas est actuellement Kawa 1er. Il s’est imposé en dévorant en 1998 tous les membres de l’ancienne famille royale, accompagnés de betterave.

 

Le 10/03/2019 à 15:31
Faune : l’écrevard.

L’écrevard est un crustacé vivant autour de l’archipel des Bongas (voir article suivant). Il est aussi appelé langoustine des Bongas, ou tête-de-nœud (sa tête ressemblant à des lacets de savates). Il a une forme triangulaire et mesure de 4 à 190 cms.
L’écrevard ne vit que quelques semaines. Sa digestion étant lente, il ne peut manger assez pour survivre longtemps. C’est comme ça.
L’écrevard vit dans des profondeurs allant de 200 mètres à 3500 mètres , ce qui obligent les pêcheurs des Bongas à disposer d’un scaphandre autonome.
Il est particulièrement apprécié dans la salade de betterave, plat traditionnel de l’archipel.

 

Le 01/03/2019 à 11:56
"Je vous présente Monsieur Tiago Da Silva-Pereira".
"Enchantier !"

 

Le 01/03/2019 à 07:23
Ma connaissance, le prénommé Bernard, dit Cucuche, a été déclaré par l'ONU ce 28 février 2019 nocif pour la planète. Sa puanteur serait l'un des éléments du réchauffement climatique.
L'ONU a donc voté un crédit exceptionnel pour l'achat :

- D'un nettoyeur haute pression de la marque Karcher,
- Une tondeuse à cheveux,
- Un bidon de 5 litres de décapant liquide,
- Un coupe-ongles,
- Une ponceuse à disques,
- Trois brosses à dent ainsi qu'un tube de dentifrice,
- Trois boites de bâtons-tige pour les oreilles.

Après nettoyage, le dit Cucuche sera sulfaté à la poudre anti-insectes, poux, vers de peau...

 

Le 24/02/2019 à 08:28
Le musicien.

Le saloon de Santa-Pierra était vide ce 11 mai 1879, à 15h20. Ou pour ainsi dire. Seul le vieux Bill Gates était au bout du comptoir, sirotant à longueur de journée un mauvais whisky qu’il réglait avec la caisse d’or qu’il avait récupéré pendant la guerre mexico-américaine, 40 ans auparavant. Il y avait également Rocco et son frère. Ces jumeaux de 29 ans passaient leur temps à picoler la fortune de leur père, riche éleveur de poules bressanes. Mary Saturdaynightfever, la tenancière, écoutait d’une oreille distraite les propos sans intérêt des deux garçons. Il y avait aussi Joe, qui cuvait les bras en croix sur une table.

Soudain, un homme entra dans l’établissement. 176 cms, épais comme un fil. Rocco et son frère regardèrent l’étranger s’accouder au comptoir.
« Eh ! Etranger ! Je parie que tu es mexicain ! Et ici, on aime pas les mexicains. Tu vas sortir d’ici de suite ; sinon mon frère et moi allons casser ta sale gueule de latino ! »
L’Etranger regarda Rocco dans les yeux.
« Il faut que tu saches que je reviens d’un long séjour dans ce pays mystérieux que l’on appelle la Chine. J’ai vécu dans un monastère shaolin , et je peux vous réduire en bouillie, ton frangin et toi, en 10 secondes ».
Rocco rigola grassement.
« Eh ! Mon frère, tu entends ! Il va nous réduire en bouillie ! Ah ah ah ah ah… C’est ce qu’on va voir !»

Les jumeaux se précipitèrent en titubant sur l’Etranger. Par de savants jeux de jambes et de bras, il dézingua en deux temps trois mouvements les deux bons à rien. Ils gisaient maintenant à terre, au milieu de leur sang. La tenancière les observait avec une curiosité malsaine.
Rocco releva la tête. Il demanda au mexicain, tout en crachant trois dents :
« Mais qui es-tu donc, Etranger ? »
« Je suis Diego Santana ! »
« Diego Santana ? Le célèbre joueur de bandjo ? Et tu sais aussi te battre ? »
« Tout à fait ! Et je suis aussi devin. Je sais que vous allez reprendre une autre paire de baffes dans vos sales gueules de mignons ! »
« Pitié, Diego ! Nous faisons parti de ton fan-club de San-Tiague. Je te jure. Et… et tu es devin aussi ? »

Santana regarda longuement le plafond miteux du saloon.
« Oui ; je suis expert en bandjo, je fous des trempes et je suis devin »
Le vieux Bill Gates demanda, tout en sifflant son whisky :
« Et que vois-tu ? »
« Je vois que j’aurai un arrière-petit-fils qui s’appellera Carlos, et qui sera connu dans le monde entier. Il jouera de la guitare comme un dieu. »

Rocco ne put s’empêcher d’ouvrir sa sale gueule, tout en se relevant :
« Non, Etranger ! Tu n’es qu’un sale menteur. Tout ce que tu dis est faux. Ta Chine, ton identité ; tout ça c’est du flan ! »
« Sais-tu comment les chinois mangent ? Avec une fourchette ou une cuillère, crois-tu ?! Et bien non. Regarde ces deux baguettes en bois. Ils mangent avec ça ».
Alliant la parole au geste, Santana fit pénétrer les deux bâtons dans les narines de Rocco, et les fit ressortir par les yeux. Rocco hurlait.

La grosse Mary Saturdaynightfever observa l’homme se tordre de douleur et courir dans tous les sens, se cognant à toutes les tables. « C’est rigolo ! Ca met un peu d’ambiance dans ce bled pourri. Merci Monsieur Santana. Je peux avoir un autographe pour mon fils ? »

 

Le 20/02/2019 à 16:34
L’Echo d’Ajaccio

Quotidien fondé par Paul-Dominique Rocca –
12 septembre 1878.

N° 38 – 20 février 2019.

LE PRESIDENT POMPIDOU EST MORT !

 

Le 20/02/2019 à 14:41
Paul Paulin, 48 ans, quitta le Ministère à 16h03 et entra au Café du Ministère à 16h04. Il n’avait qu’à traverser la rue. Ce petit homme de 153 cms, employé aux Donations Vestimentaires des Pupilles de la Nation, commanda son traditionnel Muscadet. Le patron, Jean-Michel, échangea avec lui deux-trois mots, comme tous les jours.

Deux minutes plus tard entra le grand Marco. Maigre, 194 cms, hirsute, il commanda un pastis. « Ca va Marco ? » demanda Jean-Michel. « Qu’est ce que ça peut te foutre ! » répondit l’employé-dératiseur de la société Rat-le-bol. Ainsi était le grand Marco, qui éclata de rire avec le patron.
« Je vais me vider la vessie » déclara Marco. « Avec tout ce qu’on a picolé cet après-midi ! On a battu notre record : 16 rats ! »

Marco quitta le comptoir. Paul Paulin regarda le verre d’apéritif anisé du phénomène. Personne ne le regardait. Il engloutit cul sec le breuvage jaune.

Marco revint.
« Jean-Mich’, donne-moi mon verre ! »
« Quel verre ? ».
« Celui que tu m’a servi ! »
« J’ai pas pris ton verre ! T’as vu le nombre de clients qu’il y a ? J’ai pas le temps de m’amuser avec toi !».
Marco regarda de haut Paul Paulin.
« Ca serait pas ce nabot qu’a bu mon verre ? »
« T’es chiant, Marco ! Monsieur Paul n’a pas bu ton verre ; pourquoi il aurait fait ça ? »
Marco s'approcha de la bouche de l’employé du Ministère.
« Souffle, que je sente si tu pues le pastis ! »
Jean-Michel s’énerva.
« Si tu viens encore foutre ta merde comme mardi dernier, je ne te servirai plus, Marco ! »
« Je veux qu’il souffle ! » répéta le décharné.
Paul Paulin souffla et sortit en même temps sa boite de cachous.
« Ce sont les cachous qui puent, Monsieur Marco ! »
« Ah ?! Mais qui a bu mon verre alors ? »
« Ben ! Mes cachous ! »

 

Le 08/02/2019 à 18:33
Le 5 septembre 1944, Fernand Groquignol, 48 ans, ferronnier d'art à Purget-les-Maumes - 2549 habitants (département de la Seine-et-Rhône) découvrait dans sa grande cave quatre soldats allemands affamés, hébétés. Des restes de l'Armée d'Occupation, âgés de plus de 45 ans (les jeunes sur le Front Russe !).

Fernand leur amena des tartines au pâté de grenouille (Fête de la grenouille à Purget le 2èmee samedi de novembre). Puis il les enivra avec de l'alcool de chêne, spécialité de la région.

Pendant que les soldats dormaient, il confectionna une lourde grille en fer forgé qui sépara la cave en deux. Les allemands étaient prisonniers.

De 1944 à 1967, Fernand éduqua les quatre hommes. Il leur apprit à faire des tours de magie, à marcher sur les mains. Il leur enseigna huit patois du coin, dont le plus parlé est le bourascon, qui compte 324 usagers. Il parvint même à constituer avec eux un groupe de jazz.

Le plus doué des soldats, Félix Mauser, confectionna tous les monuments du Monde en maquette à l'aide de coquilles d'escargot.

Fernand présentait discrètement ses créatures aux touristes (l'équivalent de 90 cents d'euro).

Fernand mourut le 2 décembre 1968 en apprenant le décès soudain de Dario Moreno. On retrouva les corps des deux survivants allemands morts de faim dans la cave deux mois plus tard.
 
Page 1 / 318
Page Suivante ->>
Aller à la page